Passer au contenu

Panier

Votre panier est vide

Pourquoi Petites Culottées devient Shonnead

Posté par

Pourquoi Petites Culottées devient Shonnead

Pourquoi Petites Culottées devient Shonnead?

Vous l’avez sans doute remarqué si vous êtes une cliente fidèle : Petites Culottées change de nom ! La fondatrice de la marque en personne vous explique ce qui a motivé ce changement. 

L’idée de créer une marque de lingerie menstruelle made in France, qui soit à la fois élégante et responsable, est née dans la tête de Shonnead Degremont en 2013. La jeune rouennaise a été au bout de son projet en lançant Petites Culottées en 2018. Cinq années plus tard, la gamme de lingerie continue de grandir : culottes pour les périodes délicates, règles, tanga, maillot de bain et même body menstruel… Il y en a pour toutes les femmes, et même les adolescentes ! En 2023, la formule reste donc toujours la même...

•    des tissus certifiés non-toxiques

•   des broderies uniques au monde, dessinées par Shonnead Degremont et conçues dans l'atelier de Benjamin, chez Leveaux 

•   de la dentelle produite par le premier fabricant mondial de Dentelle de Calais, à Noyon Calais

…mais le nom change ! C’est sous le nom de sa fondatrice, Shonnead, que la marque Petites Culottées va désormais proposer aux personnes menstruées une alternative saines aux protections périodiques traditionnelles. Elle nous explique pourquoi ci-dessous. 

Revenons un peu aux origines pourquoi avoir créé une marque de lingerie menstruelle ?

J’étais étudiante à l’époque et un jour, j’ai fait les courses avec mon papa dans un supermarché. Dans les rayons je suis tombée sur une jeune maman, avec son bébé. Je l’ai vu se prendre un paquet de couches pour adultes dans la tête, de la part de son mari, accompagné de la réflexion « N’oublie pas tes couches ». Ça m’a vraiment choquée parce qu’à l’époque, en 2013, je ne savais même pas que les femmes qui viennent d’accoucher ont des fuites urinaires et doivent rééduquer leur périnée. En plus, je trouvais ça horrible qu’une personne qui vient de passer 9 mois à enfanter et qui doit apprendre à apprivoiser un corps transformé, soit obligée de porter des couches jetables ! Au départ, je me suis donc lancé dans un projet lié aux fuites urinaires. Mes cinq années d’études ont tourné autour de ce projet.

Pourquoi n’être pas restée sur l’idée d’une marque de lingerie 100 % dédiées aux femmes victimes de fuites urinaires ?

En 2014, je suis partie au Maroc et j’ai découvert que, pour des raisons religieuses, certaines femmes n’ont pas le droit de mettre des tampons. J’ai pas mal voyager, en Russie, en Norvège… pour essayer de comprendre les femmes et leurs attentes, leurs besoins. De fil en aiguille, la marque Petites Culottées est née.

Justement, d'où vient ce nom ?

Trouver un nom pour ma marque de lingerie menstruelle a été hyper compliqué ! On a fait un gros brainstorming pendant six mois, avec mes ami·e·s et ma famille, mais sans rien trouver. Un soir d’été, j’y pensais encore, autour d’une bonne bouteille de vin avec mon ancienne colocataire Marie-Caroline. Et tout à coup, elle m’a dit : « En vrai Shonnead, t’es la plus culottée de notre bande de potes, donc pourquoi tu ne choisis pas simplement ce nom ? ». Ça m’a fait rire, je trouvais que le mot culotté seul n’avais aucun sens… Et puis je suis partie dans un délire, étant donné que je voulais faire du made in France, de trouver un nom bien frenchy genre « petite baguette », mais version lingerie. C’est comme ça que l’idée de Petites Culottées est née. C’était juste une blague au départ, mais le lendemain matin, j’ai su que c’était le nom qu’il nous fallait.

Alors pourquoi changer Petites Culottées si ce nom te plaît tant ?

Il faut savoir qu’on était la première marque de lingerie menstruelle à se lancer en France. Pour être totalement transparente avec vous : on a beaucoup été copié. Aujourd’hui, le marché des protections menstruelles réutilisables explosent. En France, de nombreuses marques sont nées et certaines ont des noms très similaires au nôtre. Il n’y a plus rien de démarquant dans notre nom d’origine. En fait, le mot « culotté » a perdu son côté atypique et ne nous permet plus, aujourd’hui, de ‘‘sortir du lot’’, notamment sur internet. Il y a un an on a donc commencé à envisager de rebaptiser la marque. Ça a été compliqué pour moi car j’étais très attachée à « Petites Culottées ».

Petites Culottées devient donc Shonnead. Pourquoi avoir choisi ton prénom comme nouveau nom pour ta marque ?

Au début, quand je cherchais un nom pour mon projet, je voulais quelque chose de français, qui traduise l’ADN de la marque. Quand j’ai pris la décision de changer de nom, j’avais gardé la même envie et comme pour la première fois, j’ai eu du mal à choisir. Un soir j’ai dîné avec un entrepreneur François-Regis que j’admire énormément et qui m’a rappelé notre première rencontre. J’avais quinze ans, je me suis présentée à lui et quand il m’a questionné sur mon prénom, je lui ai dit : « Je suis la seule Shonnead de France, ce prénom, c’est ma singularité ! ». En y réfléchissant, je me suis dit que ça collait bien. Personne ne me piquera ce nom. Et puis, mes proches me l’ont toujours dit : Petites Culottées me représente à 100 %. L’ADN de cette marque en fait, c’est moi. Du coup, je trouve que la rebaptiser Shonnead fait sens.

Il vient d’où d’ailleurs ce prénom ?

En fait, c’est un prénom qui n’existe pas. Ce sont mes parents qui l’ont inventé il y a 29 ans. C’est la contraction de trois prénoms : Sinéad, Shaun et Shone (qui se prononce Chauné). Sinéad est d’origine gaélique, c’est un dérivé d’un prénom hébreu qui signifie « Beauté de la vie » ou « Beauté de Dieu ». C’est un peu la version irlandaise de « Jane ». Shaun est un prénom anglais qui a une signification très proche, « Dieu fait grâce ». Shone est aussi anglais, vient de l’hébreu et signifie « Dieu est miséricordieux ». Les personnes qui portent ces prénoms sont décrites comme déterminées, courageuses, originales, tendres et romantiques. Ça correspond très bien à l’ADN de ma marque ! 

D’autres changements prévus à l’avenir pour Shonnead ?

Du coup, j’ai encore plus envie d’asseoir l’ADN de la marque. Je veux vraiment me détacher totalement de nos concurrents. Donc on va mettre encore plus en avant notre singularité : l’aspect écologique et environnemental de notre production, le caractère unique de nos modèles… En fait, à part le nom, rien ne change ! Je ne veux surtout pas perdre de vue l’objectif premier : créer des pièces de lingerie menstruelles de qualité et unique, qui subliment le corps des femmes. D’ailleurs, en parlant d’unicité, on va lancer des modèles en édition très limitée. C’est une première pour Shonnead et ça permettra aux clientes d’avoir une lingerie menstruelle vraiment unique !

 

Dans la Même Catégorie

Logo_Shonnead_transparent
Nos 4 recettes douceur pour apaiser les douleurs pendant les règles

Nos 4 recettes douceur pour apaiser les douleurs pendant les règles

COTÉ SUCRÉ . Notre manière à nous de vous chouchouter !  On diffuse...
En savoir +
Comment laver ma culotte menstruelle ?

Comment laver ma culotte menstruelle ?

LA DURÉE DE VIE POUR UNE MA LINGERIE MENSTRUELLE? . Tout comme...
En savoir +

NOS COLLECTIONS

Logo_Shonnead_transparent

LINGERIE 

CHAUSSETTES

NUITS & JOURS